Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 09:02

« L’unité au cœur de la fédération de pêche »… en voilà un drôle de titre… Les représentants de l’AAPPMA d’Éloyes avaient une nouvelle fois fait l’effort de se rendre à Nomexy pour y assister à l’AG de leur fédération. Une nouvelle fois, quelle déception ! Après une présentation rapide des intervenants et des propos maladroits à l’attention de ceux qui tentent difficilement de respecter une part importante de l’objet de leurs statuts, il nous eu été difficile de ne pas prendre pour comptant les propos de notre président, relayés ce jour dans la presse : « Notre cœur de métier est le poisson et non pas compter les hirondelles ou planter des saules pour les castors ! » … Sans commentaire… Nous nous sentons effectivement visés car cette pratique de replanter des saules, comme d’autres essences, est la seule et unique arme actuellement en notre disposition pour endiguer la prolifération des plantes invasives (renouée) qui rongent toujours davantage la ripisylve de nos cours d’eau… Ensuite, les castors, ces « monstruosités de la nature » à en entendre certains, consomment effectivement une partie de ces plantations mais de simples techniques (à condition de les connaître) permettent de limiter leur impact… En outre, ces boutures obtenues naturellement ne coutent rien à produire et leur mise en œuvre est très simple. Les résultats sont là, il suffit de se rendre sur les rives de la Moselle à Éloyes pour les constater. Un premier constat sera d’ailleurs dressé dès la semaine prochaine avec les techniciens du Conseil Général des Vosges.

Apparemment, peu d’AAPPMA vosgiennes ne se soucient de la qualité des rives mais préfèrent, à l’image de leur fédération, occulter les vrais problèmes que sont la surpêche et l’impact des pollutions passées et latentes (problèmes de pollution en aucun cas abordés lors de cette Assemblée Générale !).

Dans un tel contexte, il nous apparaît difficile de répondre favorablement à un rapprochement dans le cadre de la réciprocité… Réciprocité qui de toute manière n’a qu’un seul et unique but, celui de proposer aux grosses AAPPMA des linéaires de rivière supplémentaires afin que leurs adhérents puissent y prélever encore et toujours plus de poissons… Pour conclure, tant que les pêcheurs peuvent prendre du poisson, tout va bien ! Mais lorsque l’on doit prendre certaines mesures et engager des travaux de restauration des milieux… Il serait intéressant que les propriétaires de rives, et donc des droits de pêche, réfléchissent à deux fois au type de gestion patrimoniale qui sera réservée à leurs propriétés !


AG-Federale-130413.jpg

Partager cet article

Repost 0
Publié par l'association aappma-eloyes
commenter cet article

commentaires

christophe Vigroux 17/04/2013 06:49

Et oui, il y en a qui n'ont pas encore compris que tout est lié! avec une façon de penser comme celle de notre fédé, il faut profiter de voir les beaux poissons..car il n'y en aura bientôt plus!
Bref! cd n'est plus fd88 mais le cauchemar de Darwin!