Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 14:47

Afin de répondre de manière étayée à la question de plusieurs pêcheurs me demandant pourquoi nous ne relâchions plus de truites Arc-en-ciel en rivière, j’essayerai d’être le plus concis et clair possible.

La truite AEC est un poisson provenant d’Amérique du Nord, introduit en Europe.

Il s’agit d’un poisson très intéressant de part sa combativité. Il est surtout apprécié par les pisciculteurs car très adaptable et de croissance rapide donc plus rentable d’un point de vue strictement économique !


Néanmoins, Oncorhynchus mykiss (nom latin de la truite AEC) est un salmonidé affecté par deux rhabdoviroses, causées par le virus de la septicémie hémorragique virale (VSHV). Une fois introduits en eau close comme en eau vive, les poissons peuvent être porteurs sains et ne pas présenter de symptômes de la maladie. Ils vont néanmoins contaminer les autres espèces et peuvent induire une forte mortalité.

Différentes études, dont une menée par le bureau d’étude suisse ETE, ont démontré les nuisances occasionnées par la truite AEC sur les autres populations de truites comme la fario, les truites lacustres de souche sauvage voire sur les ombres communs. Les déversements intempestifs ont eu pour effet de réduire drastiquement la ressource dite indigène. En outre, les chercheurs ont également comparé les volumes relâchés et prélevés par les pêcheurs, ils se sont aperçu que seul un faible pourcentage de truites était prélevé. Pire, les pêches électriques réalisées n’ont pas permis de retrouver sur site les individus qui avaient été marqué avant leur introduction.

 

Pour conclure, il me semble, et ce n’est que mon avis, que les relâchés massifs de truites AEC ont conduit à cette situation piscicole détériorée voire irréversible que nous connaissons actuellement et qui n’a eu cesse de se dégrader au fil des années. Les rivières sont vides, mais ce n’est pas forcément la faute exclusive des pêcheurs, des grands cormorans et autres hérons voire des exploitants de turbines hydroélectriques (exploitants qui rappelons-le étaient déjà en activité en 1905, une époque où l’on pêchait la truite au filet à Éloyes…).

Partager cet article

Repost 0
Publié par l'association aappma-eloyes
commenter cet article

commentaires

Dark Vaders 21/02/2014 18:24

Alors moi je dis BRAVO ! Voilà une belle gestion, Je vous félicite tous, membres du CA et le président en tête.

Au moins vous avez le courage de prendre des décisions qui certes ne plairont pas à tout le monde mais peu importe. A la fin du compte vous allez vous y retrouver, j'en suis certain.

C'est un plaisir de voir une AAPPMA qui se bouge et qui essaye de choses nouvelles et ce n'est malheureusement pas le cas partout !

Merci pour ce que vous faîtes !

aappma-eloyes 21/02/2014 19:37



Merci beaucoup pour ce commentaire encourageant...


J'espère que certains présidents d'AAPPMA auront le courage de se conformer à ce principe de bon sens... même si cela me semble bien compliqué dans les Vosges !